Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013-12-24T17:56:06+01:00

Harold - Einzlkind

Publié par Pops

 

 

Casanier, oui ! Harold l'est. Très timide aussi. En fait, il a peur de tout. Son plus grand plaisir est de mettre en scène son suicide dans l'entrée de l'immeuble londonien où il habite seul. Ses voisines s'y sont faites. Après avoir été licencié du supermarché où il vendait de la charcuterie, Harold se fait piéger : une voisine récemment arrivée veut lui confier Melvin, son fils surdoué de 11 ans, pendant toute une semaine. 
Harold n'a ni le temps ni le courage de refuser. Melvin et son regard impitoyable sur le monde bousculeront la vie et les émotions d'Harold. Surtout lorsque le garçon, à la recherche de son père qu'on lui cache, emprunte la voiture de sa mère et invite Harold au volant... Un roman road movie délicieusement décalé, au ton impertinent, lucide, et, finalement, irrésistiblement drôle.

 

 

Tout d'abord, je tiens à remercier Livraddict et les Editions Actes Sud pour ce partenariat.

 

C'est le résumé de ce roman qui m'avait tout d'abord attirée. Ensuite, le fait que l'on ne sache quasiment rien de l'auteur rajoute une touche de mystère à l'ensemble.

 

Nous découvrons donc Harold, proche de la cinquantaine, asocial, timide, casanier, dont le principal hobby est de mettre en scène son propre suicide. Un jour, il se retrouve - bien involontairement - avec la garde de Melvin, jeune surdoué de 11 ans, pendant une semaine. Par la volonté de ce dernier, nos deux "aventuriers" se retrouvent embarqués dans un road trip à travers la Grande-Bretagne à la recherche du père biologique de Melvin.

 

J'ai trouvé la narration de ce roman très originale : en effet, le héros, Harold, ne prononce pas un mot de tout le récit ! Nous avons bien évidemment accès à ses pensées, qui sont pour le moins... étranges ! Melvin est un personnage que j'ai adoré, dans le genre enfant génie qui porte sur le monde un regard à la fois scientifique, acerbe et cynique, mais parfois aussi naïf et plus proche de son âge. Harold est un sacré personnage : mettre en scène son suicide est un passe-temps original ! Les personnages secondaires sont tout aussi attachants et drôles : la voisine de Harold et ses parties de bridge, les différents "candidats" dans le rôle du père biologique de Melvin et son désarroi quand il les rencontre (l'air de dire : "c'est ÇA, mon père ?")..

 

Hélas, il a manqué quelque chose à ce récit... Je ne saurais dire quoi exactement, peut-être un peu plus de fluidité... J'avais parfois l'impression que l'auteur partait un peu dans tous les sens. Un manque de cohésion donc. Sinon, l'écriture est agréable, l'humour omniprésent (et très british !), les personnages attachants et la fin est jubilatoire !

 

commentaires

Cajou 03/02/2014 21:41

Exactement comme toi , il a manqué qqchose à cette lecture tant j'ai trouvé la narration parfois lente et lourde;... comme ce manque de fluidité que tu pointes justement.

Je me suis permis de faire un lien vers ton billet en bas du mien :)

Au plaisir de te lire,

Cajou

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog