Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013-05-11T15:44:00+02:00

Gatsby le Magnifique - Francis Scott Fitzgerald

Publié par Pops

http://i82.servimg.com/u/f82/11/00/90/92/couv6710.jpg

 

résumé2

 

Dans le Long Island des années vingt, la fête est bruyante et la boisson abondante. Surtout chez Jay Gatsby. Aventurier au passé obscur, artiste remarquable par sa capacité à se créer un personnage de toute pièce, Gatsby, figure solaire par son rayonnement, lunaire par le mystère qu'il génère, est réputé pour les soirées qu'il donne dans sa somptueuse propriété. L'opulence, de même que la superficialité des conversations et des relations humaines, semblent ne pas y avoir de limites. C'est pourquoi l'illusion ne peut être qu'éphémère.

 

Parmi les invités de cet hôte étrange se trouve Nick Carraway, observateur lucide qui seul parvient à déceler une certaine grandeur chez Gatsby, incarnation de multiples promesses avortées. Ce roman visuel qui se décline dans des tons d'or, de cuivre et d'azur, s'impose également comme la chronique d'une certaine époque vouée, telle la fête qui porte en elle son lendemain, à n'être magnifique que le temps d'un air de jazz.

 

mon avis2

 

C'est grâce à la sortie prochaine de l'adaptation cinématographique de ce roman que j'ai découvert l'écriture de F. S. Fitzgerald. Je dois avouer que je me suis profondément ennuyée pendant ma lecture. A aucun moment n'ai-je été étonnée, même la fin m'a laissée de marbre.

 

Mais ne noircissons pas top le tableau : quelques éléments sont à mettre au crédit de l'auteur. Le personnage de Gatsby, par exemple, est perpétuellement auréolé de mystère. Entouré de toute cette foule qui ne vient à lui que pour son argent, il se retrouve seul dans les moments importants. Nick, le narrateur, m'a bien plu également, car il ne cherche pas à déformer les évènements, juste à les raconter tel un simple spectateur. Tom m'a profondément agacé, je l'ai détesté pendant tout le roman ! Daisy est quelqu'un d'effacé, d'inconstant, qui ne sait pas faire un choix. Jordan sort du lot et je l'ai beaucoup appréciée. Du côté de la narration, on sent parfois comme une critique acerbe et un sarcasme à peine dissimulé de la part de Fitzgerald, ce qui donne des paragraphes savoureux.

 

Mais je n'ai pas du tout adhéré au scénario, qui est pour moi plat et beaucoup trop descriptif ! J'avoue honnêtement que j'ai passé des paragraphes entiers de descriptions ! Je suis sûre que cette histoire passera mieux sur grand écran, afin de se faire une idée plus précise de cette société américaine des années 1920, qui baigne dans le luxe, l'argent et où les marginaux tels que Gatsby ne sont que des étoiles filantes vouées à disparaître aux premières lueurs du jour.

 

challen

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog